Information scientifique étayant l’addition de stérols végétaux à certains aliments et son allégation santé

Les scientifiques de la direction des aliments de Santé Canada ont rendu disponibles dans la littérature scientifique l’analyse qui les a conduit à recommander l’addition de stérols végétaux à certains aliments, ainsi que les conditions d’acceptation d’une allégation santé relative à la réduction du cholestérol sanguin.

Cette publication est désormais disponible dans la dernière édition de la Revue Internationale de l’Analyse des Risques : via le Lien ci-joint.

Les conditions réglementaires liées à l’addition de stérols végétaux à certains aliments autorisés à la vente au Canada sont détaillées sur les pages “aliments et nutrition” de Santé Canada.

Scientific evidence that supports the addition of Phytosterols to selected foods and associated health claim

Health Canada’s scientists made available in the scientific literature their rationale for recommending the addition of phytosterols in selected food commodities, as well as the associated health claim related to cholesterol reduction, when certain conditions are met.

The evidence is made available in the following publication of the International Food Risk Analysis Journal and details how the evidence was assessed and deemed acceptable.

Details related to the regulatory authorizations for the addition of plant sterols to foods available for sale in Canada and the conditions of use of the substantiated claims are available on Health Canada’s Website.

Opportunité d’échange avec les collègues du CCAFRICA au colloque du #CodexAlimentarius pour la région

J’ai eu l’occasion de participer au colloque du Codex pour le CCAFRICA co-organisé par le Ministère américain de l’agriculture (US DA), le bureau du Codex des États-Unis d’Amérique, la coordination pour le CCAFRICA, l’Union Africaine et le gouvernement d’Afrique du Sud, du 18 au 20 mars 2014. Des représentants de plus de 15 pays de la région ont pris part à ce colloque, qui a visé entre autres à accroître l’échange et la communication entre les pays de la région, afin de discuter les dossiers du Codex, les défis et les éléments saillants qui sont à l’ordre du jour des divers comités Codex à venir.

CCAFRICAJ’ai eu l’occasion et le plaisir de participer à ce colloque et d’y contribuer par une présentation d’introduction permettant de passer en revue les forces et les succès du Codex, ainsi que mon point de vue sur les défis à venir pour notre organisation. J’ai eu également l’occasion de contribuer à un panel de discussion en interaction avec l’ensemble des participants pour évoquer les défis spécifiques à la région Afrique. Parmi les points discutés par les participants figurent :

–  La dualité d’importance pour la région, de la sécurité d’accès aux aliments d’une part et de la sécurité sanitaire des aliments d’autre part

– Le niveau de développement et de soutien aux structures nationales du Codex dans la région Afrique pour permettre une participation efficace aux processus de développement normatif du Codex

– La disponibilité de données provenant de la région en réponse aux appels de données émis par l’OMS et la FAO, en soutien du développement de normes du Codex.

– Les conséquences et impacts des normes privées par rapport aux normes du Codex

– La capacité des pays à adopter les normes du codex et les défis liés à la vulgarisation et la dissémination de l’information liée à ces normes, parmi l’ensemble des parties prenantes et des acteurs de la production alimentaire dans la région Afrique.

Parmi les recommandations faites par les participants pour répondre à certains défis notons :

– La nécessité de renforcer les structures nationales du Codex parmi les pays de la région,

– Le renforcement de la participation et la contribution des organisations universitaires dans les processus d’élaboration des normes ou de fourniture de données nécessaires pour ce faire (et spécifiques au contexte national ou régional)

– Le renforcement de la conscientisation des décideurs par rapport à l’importance du Codex et de ses normes alimentaires.

Les participants ont également eu l’occasion de discuter les éléments portés à l’ordre du jour de trois des comités codex qui se réunissent sous peu, notamment, le comité codex sur les principes généraux (CCGP), le comité codex sur les contaminants dans les aliments (CCCF) et le comité codex sur les résidus des pesticides (CCPR), et ce dans le but d’échanger les points de vue et de se préparer au développement des positions nationales.

Rencontre avec les collègues et pairs du Kenya, de Guinée, de Tanzanie, de l'Ouganda, du Maroc et du Sénégal

Rencontre avec les collègues et pairs du Kenya, de Guinée, de Tanzanie, de l’Ouganda, du Maroc et du Sénégal

Ce colloque a constitué pour moi, une opportunité unique de rencontrer et d’apprendre directement de mes collègues et pairs de la région Afrique, notamment en ce qui concerne leurs défis et leurs préoccupations liés à la sécurité sanitaire et la qualité des aliments en général, et au développement des normes du Codex en particulier. Ce fut un privilège d’avoir des rencontres bilatérales avec les collègues représentant le Cameroun, notamment le coordonnateur du CCAFRICA, le Sénégal, la Guinée, la Tanzanie, l’Ouganda, le Gabon, le Kenya, le Maroc, le Mozambique et l’Afrique du Sud. Je réitère mes remerciements et l’expression de toute mon appréciation aux organisateurs du colloque et à nos hôtes sud-africains pour l’organisation exemplaire de cet événement.  

Great opportunity to work with colleagues from CCAFRICA at #CodexAlimentarius Colloquium

I had the opportunity to take part in the CCAFRICA Codex colloquium co-organised by the US Department of Agriculture, the US Codex office, the Coordination for CCAFRICA, the African Union and the Government of South Africa from March 18-20th, 2014. Delegates from over 15 countries of the region participated in the colloquium which aimed to enhance communication amongst member countries of the region to discuss key Codex files, challenges and agenda items for selected upcoming Codex committees. CCAFRICAI had the opportunity to contribute to the colloquium program through a keynote introduction outlining my views on key Codex strengths and accomplishments, as well as what I consider being our organisation’s upcoming challenges. I also contributed to a panel discussion, engaging the colloquium participants on these same topics with an emphasis on specific challenges relevant to the African region. Some of the points discussed included:

–  the duality of focus on food safety and food security in the African region and the contribution that Codex standards may bring to support food security in the continent ;

–  the level of development of Codex structures in CCAFRICA countries and its impacts on the effective participation in Codex standard development; –  the availability of data from the region, in response to calls for data from Codex scientific advisory bodies;

–  the impacts of private standards versus Codex standards

–  countries’ ability to adopt Codex standards and challenges related to dissemination of information related to Codex standards, guidelines and codes of practice to all food stakeholders in the region. Some of the recommendations brought forward by participants included the need:

–  to strengthen Codex national structures in countries of the region,

–  to enhance engagement of academic organisations from the region to support opportunities for data collection that reflect the regional/African countries’ context in response to calls for data that support Codex standard development and,

–  to continue enhancing awareness of the importance of Codex and Codex standards among the leadership of countries of the region

Participants had also the opportunity to engage in facilitated discussions on agenda items currently identified for some of the upcoming Codex committees: Codex Committee on General Principles (CCGP), Codex Committee on Contaminants in Food (CCCF) and Codex Committee on Pesticide Residues (CCPR). Delegates were able to exchange their views on these items with the purpose to help them prepare national positions

Meeting with Codex peers and colleagues from Kenya, Guinea, Tanzania, Uganda, Morocco and Senegal

Meeting with Codex peers and colleagues from Kenya, Guinea, Tanzania, Uganda, Morocco and Senegal

The colloquium provided me with an excellent opportunity to listen directly and learn from colleagues and peers from CCAFRICA countries about their concerns, challenges and areas of focus related to food safety and quality in general and specifically in the context Codex standard development. It was also an opportunity to engage on a bilateral level with delegates from Cameroon and the regional Coordinator for Africa, Senegal, Guinea, Morocco, Gabon, Tanzania, Uganda, Kenya, Mozambique and South Africa.

I reiterate my thanks and appreciation to the Colloquium organizers and in particular to our gracious South-African hosts for a remarkable organisation.